Printemps

La première Transhumance:

Respirations Urbaines

Transhumances poétiques, chorégraphiques et musicales (résidence itinérante)

Le Dimanche 19 MARS : 14h30 – 20h (La Quête de l’Arbre)

IMG_6302

Entre le 19 et le 21 mars aura lieu l’Équinox. Passage où les deux hémisphères sont orientés également par rapport au Soleil et celui-ci est situé directement au zénith de l’équateur. Les pôles Nord et Sud sont également situés à cet instant sur le terminateur ( une ligne fictive qui sépare les faces éclairées et non éclairées d’une planète) et le jour et la nuit divisent exactement les deux hémisphères.

C’est donc dans ce contexte, que deux artistes Mathilde Vrignaud et Alena Meas souhaitent vous faire partager la rencontre de leurs projets de recherche : l’un chorégraphique sur la notion de transhumance et de marche dans la ville qui questionne le corps, son environnement et ses lieux de refuge et l’autre, une quête poétique et un hommage à l’Arbre ( lieux  symbolique de la vie, pilier, totem, temple, lieux de recueil).

 

*

La Marche:

du haut de la falaise il faut
lâcher la pierre creuse
de ton visage
s’ouvrir au chant du coquillage
lorsqu’elle s’abîmera dans la mer                       (Clément)

mon

*

sdr

*

mon

La musique du printemps

*

image

le vent le vent le vent
une main qui guide
parmi les hommes
la plus humaine
elle soutient et protège plus que ne guide
sur les vagues de la ville
sur le pavé de l’océan                       (Alena)

 

Sur la barque, l’idée se noie, verte et immortelle.    (Silvia)

*

La rencontre avec les arbres:

sdr

Le sourir d’un éclair s’éteint sur les nuages. Nuque de vent.        (Etienne)
*
Qu’est-ce qu’on écrit dans la ville? Le passé. Le présent? Le futur?
Ouvrir l’instant des corps entre les rue, faire pousser les arbres
des
                      êtres.                                                       (Arnaud)

*

mon

*

La Femme Arbre se déchire sur la destinée,
comme l’astre danse sur le corps paysage.         (Gladyce)

*

mon

Arbes, je vous aime!          (Clémentine)

*

dig

*

Faites ce que vous aimez
et aimez ce que vous faites!
        La présence de l’âme m’émeut.
(Mathilde)
photo: Anne-Cécile Causse